Autonomy Mobility World Expo 2024

574 Grand Est SNCF, Mailly le Camp

PT - ORGANISATION NAME

574 Grand Est SNCF, Mailly le Camp

PT - CATEGORY

Award for the decarbonization of last mile logistics

PT - COMPANY LOGO

PT - REPRESENTED CITY/TERRITORY

574 Grand Est SNCF, Mailly le Camp

PT - SUMMARY

Le fret ferroviaire est un acteur important du transport éco-responsable. Un seul train peut transporter jusqu’à deux mille tonnes de marchandises, qu’il s’agisse de produits agricoles (céréales, sucres, etc.), de matières premières (sable, minerais, bois, etc.), de produits manufacturés et bien d’autres. Cela signifie qu'un train peut transporter autant de marchandises qu'une cinquantaine de camions, pour une production de CO2 réduite de 60% à distance égale. Compte tenu de ces faits, il est important pour SNCF et ses clients de maintenir et de renforcer le Fret ferroviaire. Aujourd’hui, de nombreuses lignes capillaires Fret sont limitées. On les appelle " Voie Unique à Trafic restreint " (VUTR). L'absence d'engagement de sécurité limite le trafic à un seul train à la fois sur l’ensemble de la ligne. Cette situation n'est pas optimale et de nombreux clients doivent se tourner vers le transport routier faute de capacité. Afin d'augmenter les circulations, un nouveau procédé a été testé par SNCF réseau : la VUTR par section. La ligne de Fret est divisée. Sur chaque section, des poteaux sont érigés avec une signalisation supplémentaire, pour indiquer la délimitation de la zone. Pour un train se trouvant dans la section S, les sections S-1 et S+1 doivent rester vides pour garantir la sécurité. En outre, les différentes sections sont séparées par des zones plus courtes, appelées les sections de dégagement. Là, les conducteurs de train doivent vérifier l'intégrité du convoi. Ils quittent la cabine, marchent le long du train, confirment la présence des feux rouges arrière et retournent au pupitre de conduite. Le trajet complet est d'environ 1,5 km, dans le ballast, ce qui peut être éprouvant pour les agents. Dans ces conditions, la procédure prend du temps (jusqu'à une heure). Elle n'apporte pas autant d'améliorations que prévu et est économiquement peu viable. Les travaux des équipes SNCF, portés par la Direction de l’innovation et 574 Grand Est, présentent un système permettant d'améliorer la VUTR par section. Sur les poteaux déjà en place, de chaque côté des sections de dégagement, des capteurs vidéo sont installés. Ils permettent une surveillance à distance, facilement compréhensible par un agent humain puisque très proche de la vision naturelle. Le flux vidéo commence à être enregistré à l'arrivée du train et s'arrête à son départ de la zone. Le système dispose également d'une option permettant de planifier l'acquisition des données à des moments précis, par exemple les horaires théoriques. Les données sont envoyées sur un serveur central, accessible aux centres de contrôle, aux conducteurs depuis la cabine et aux agents de la gare. La première utilisation de cette application est une surveillance humaine déportée. En cas de défaillance du système, les conducteurs reprendraient leurs missions initiales. La deuxième utilisation est un traitement algorithmique des données. Des techniques de traitement d'image et d'apprentissage profond (Intelligence Artificielle, AI) sont mis en place et présentent des résultats prometteurs. Dans les deux cas, la détection des feux rouges dans la section S permet de dire "la section S-1 est libre et sûre". Note : aucun SIL n'est attribué à ce système. Mailly-le-Camp est une commune dynamique qui s'emploie à faire progresser ses activités économiques et sociales, notamment avec le site militaire et les différents sites industriels dans son secteur.

PT - SUPPORTING DOCUMENT